La dette dans le monde

dette4

En 2011, près d’un euro sur deux dépensés par l’Etat n’était pas financé par une recette, et a donc dû être emprunté. Les dépenses totales des administrations publiques représentaient 56,2 % du PIB en 2010 (INSEE), record historique, pour un minimum récent de 51,6 % en 2001. Le déficit public s’est élevé à 7 % du PIB soit 136,5 milliards d’euros en 2010 (INSEE), le deuxième plus grave déficit de la Ve République après les 7,5 % (138 milliards d’euros) atteints en 2009.
La France comptait 214 impôts et taxes en 2008. Au moins 24 nouvelles taxes auront été créées entre 2007 et 2012.

L’augmentation annuelle de la dette publique de 1980 à fin 2009 correspond, bon an mal an, aux intérêts de la dette, dans un effet boule de neige. En euros constants la dette est passée de 239 milliards d’euros (21% du PIB) fin 1979 à 1489 milliards d’euros (78% du PIB) fin 2009, soit une augmentation de 1250 milliards d’euros. Sur la même période, nous avons payé environ 1340 milliards d’euros d’intérêts aux différents prêteurs privés (banques et établissements de crédits, fonds de pension, assurances-vie…).

Pour connaître l’état de la dette dans le monde  : ( attention pour voir les animations il faut que Java soit présent sur votre PC)

http://www.economist.com/content/global_debt_clock

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
par , samedi 05 novembre 2011

Réagir