L’hiver sera chaud !!

edf

Suite à la catastrophe de Fukushima, l’Allemagne a décidé l’arrêt immédiat de 8 de ses 17 réacteurs nucléaires, avec pour conséquence une raréfaction prochaine de l’électricité… en France. En effet, si notre pays est exportateur de courant électrique pendant la majeure partie de l’année, la consommation hivernale explose à certaines heures, aux alentours de 19h00, heure de retour chez soi et de préparation du repas. Lors de ces pics de consommation, la France importe du courant des pays limitrophes, jusqu’à 8.000 MW, soit l’équivalent de la production d’environ 8 réacteurs.

Image de prévisualisation YouTube

 

En cause, en plus du manque de disponibilité de l’électricité nucléaire allemande : l’aggravation chaque année du phénomène de « pointes » annuelles de consommation, autour de 19h l’hiver. Le 15 décembre 2010 à 19 h 02, la France a ainsi battu son « record » absolu de consommation : 96 710 mégawatts, un pic en progression constante chaque année et plus de 25 % supérieur à son niveau du début des années 2000.

La situation au cours des deux derniers hivers, particulièrement froids, a déjà été difficile. Car la France, bien qu’exportatrice nette d’électricité, a une faiblesse : championne du chauffage électrique, sa consommation bondit lors des grands froids de près de 2300 MW à chaque fois que le thermomètre baisse d’un degré. D’où l’importation nécessaire depuis l’Allemagne, la Belgique ou l’Italie.

Cette éventualité nous amène à nous poser quelques questions  :

D’abord une affirmation : un réacteur nucléaire n’est pas « régulable », on ne peut pas « régler le thermostat » ,  c’est du tout ou rien , ou une centrale tourne et elle produit à pleine puissance ou elle est arrêtée…

1 – Les Français se sont équipés en chauffage électrique sous la « pression » d’EDF . Est-il utile de rappeler la campagne menée durant des décennies pour promouvoir ce type de chauffage ? Il est trop facile aujourd’hui d’accuser ces mêmes Français de consommer trop d’électricité !!
La vérité c’est que la gestion de l’énergie dans notre pays est comme tout le reste : gérée avec des vues à court terme, pour un profit immédiat , sans réel projet global inscrit dans le temps…
2 – Comment vont réagir les écologistes et plus précisément les Verts ? Vont-ils crier à la manipulation dans cette période pré-électorale ? Cette situation, si elle s’avérait exacte, n’avantage-t-elle pas ceux qui sont plus mesurés dans la perspective d’une « sortie » du nucléaire ? A suivre avec attention dans les futurs débats de campagne ….
Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
par , dimanche 30 octobre 2011

Réagir