Ecole, l’arnaque socialiste

Ecole01

Je me disais bien aussi, que les Socialistes avaient une idée derrière la tête, quand ils parlaient de recréer des postes ex nihilo dans l’Éducation Nationale.

Ben, voilà, après le débat, c’est à peu près clair. En fait, François Hollande ne va pas créer des postes d’enseignants supplémentaires. Non, au contraire, il va en supprimer !

Son calcul est simple : interdisons le redoublement et récupérons ainsi des heures. Sauf que cela revient en fait à supprimer des postes d’enseignants supplémentaires… Avec le surplus, il compte améliorer l’encadrement avec des assistants, des psychologues et cetera…

C’est fumant : les Socialistes ne vont pas créer de postes, en revanche, avec tout leur bla-bla sur le statut des fonctionnaires, le temps de service des profs et les rythmes scolaires, ils vont les faire bosser plus pour pas un kopeck de plus.

On parie que le serpent de mer de l’annualisation du service hebdomadaire des enseignants va ressortir ? Oh, pas tout de suite, mais juste après l’élection présidentielle. Si la gauche gagne…

Du côté de Martine Aubry, autre tactique, mais mêmes résultats : elle va concentrer les moyens sur les zones en difficulté. La vérité, c’est que l’école, elle est en difficulté à peu près partout. Mais l’intention d’Aubry, c’est de charger la mule au maximum. Elle l’a clairement dit, elle augmentera le nombre d’élèves par classe.

Bien entendu, elle aussi parler de GRANNNNNDDDDEEE réforme et…de rythmes scolaires…

Et pendant ce temps, ces andouilles de profs vont voter pour le PS ou ses affidés (programme à peu près similaire) parce qu’ils croient que ça va être mieux que Sarko….

Mwwwwwââââââââââââahhhh…oh, m…j’ai encore renversé mon café sur mon clavier en me roulant de rire par terre…

Cela dit, entre nous, les redoublements, c’est vrai que cela ne sert à rien. Le problème, c’est que Hollande ne propose aucune solution alternative au redoublement…!

Or, c’est par là qu’il faudrait commencer. Et, de ce point de vue, Bayrou est l’unique candidat à la Présidentielle qui commence d’abord par traiter cette question avec ses classes parallèles.

C’est aussi le seul à rétablir 20 000 postes d’enseignants cash, sans contre-partie.

Eh oui, camarades profs : bientôt, vous allez même regretter Claude Allègre, Luc Ferry et Luc Châtel, c’est à dire les plus nullards des derniers ministres de l’Éducation Nationale.

M’en fous, moi : suis pas prof :-) Mais j’ai des enfants, en revanche, et là, ça me fait beaucoup moins rire :-(

J’en connais des profs, et je les écoute. C’est triste, tout de même : autant d’études pour se faire avoir comme des bleus, être traités comme des moins que rien, et être payés comme des sous-m—-s.

Le recrutement s’effondre : Tenez, profs des écoles ? 5 fois moins de candidats en 2011 qu’en 2007. Certifiés ? Des postes non pourvus partout.

J’aurai tout de même une consolation si la gauche passe : je verrai la mine déconfite des profs électeurs socialistes qui auront voté pour leur poulain en croyant que l’Eden socialiste était à portée de mains.

Feraient mieux de prendre le temps de réfléchir, d’enlever leurs oeillères gauchistes, et de voter Bayrou une bonne fois pour toutes. C’est le seul dont le programme ne prévoit pas d’entourloupes pour eux…

Je vous passe le programme éducatif socialiste qui est dans la droite ligne du « pédagogisme » débilitant que subissent nos enfants depuis près de 30 ans désormais avec le beau résultat que l’on connaît aujourd’hui…

Source : http://lesdemocrates.fr/2011/10/14/ecole-larnaque-socialiste/

http://heresie.hautetfort.com/

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
par , vendredi 14 octobre 2011

Réagir