Ce n’est pas notre conception de la politique

Image-008
Un violent incident est intervenu à la dernière réunion de la CAGB du 7 octobre 2011, incident intervenant à la suite d’un communiqué de presse, paru il y a quelques jours, d’une élue Nouveau Centre laissant entendre que le maire de Besançon serait un VRP du constructeur espagnol du tram de Besançon et qu’il aurait pu toucher des commissions. ( cf Est républicain et macommune.info)
Après une remontrance musclée en séance du premier vice président et une intervention indignée du maire de Besançon -président de l’agglo, cette même élue reprend la parole pour lire un très long texte reprochant au président d’avoir choisi un constructeur espagnol. La plupart des élus, pour manifester leur opposition à une telle attitude, se lèvent les uns après les autres et quittent la salle , laissant cette élue lire son texte dans une salle quasiment déserte.
Désolant spectacle que donne la vie locale en ce moment; faut il y voir un effet contagion du niveau national ?
Si la démocratie suppose que l’on défende ses idées avec conviction et que l’on s’oppose avec force à celle de ses adversaires, les accusations sans preuve, la diffamation, les fausses rumeurs, les coups bas qui rythment notre vie politique actuellement sont insupportables.
Ce n’est en tout cas pas notre conception de la politique.
 

Philippe Gonon
Président du modem 25

 

 

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
par , vendredi 07 octobre 2011

Réagir